FORGETTING

Processus de l'Oubli et Dynamique Corticale
Objectifs

 

La plasticité neurale - des neurones et des cellules gliales- est une propriété essentielle du cerveau qui est impliquée dans plusieurs fonctions physiologiques, dont l’apprentissage et la mémoire, mais également en pathologie.

Notre équipe s'intéresse particulièrement à cette plasticité au cours des processus de mémorisation d’une information, mais aussi d'oubli de celle-ci. En effet, même s’il est souvent considéré comme délétère, l'oubli peut aussi être un processus bénéfique nous permettant de désapprendre des informations qui ne sont plus d'actualité, et d’empêcher la survenue de maladies tels que le stress post-traumatique quand cet oubli concerne des événements émotionnels.

Nos travaux récents   suggèrent que le sommeil pourrait jouer un rôle important dans cet oubli car il induit une réorganisation des réseaux corticaux, et de la plasticité synaptique, mais aussi gliale, qui pourrait sous-tendre ce processus. Les interneurones inhibiteurs locaux et les astrocytes intègrent en effet l'activité des réseaux corticaux pour moduler le sommeil mais aussi la mémoire. Les interneurones, par leur diversité, modifient également leur activité au cours du cycle veille-sommeil et confèrent ainsi aux réseaux corticaux une inhibition dynamique.    En situation pathologique, nous montrons que cette plasticité gliale est perturbée.  Le fonctionnement astrocytaire, et particulièrement des connexines à l’interface des échanges intercellulaires, est profondément altéré dans un modèle de neuro-inflammation (neuromyélite optique de Devic). Cette plasticité gliale altérée aboutit à un dysfonctionnement neuronal (électrophysiologie) d’une part, et une démyélinisation d’autre part. Des travaux en cours suggèrent l’implication des épendymocytes.

Ressources humaines

3 chercheurs CNRS

1 chercheur INSERM

1 chercheur professeur Université Lyon 1- Hospices Civils de Lyon

1 ingénieur de recherche CNRS

2 post-doctorants

3 doctorants

Méthodes et techniques

- Electrophysiologie in vivo : enregistrements multi-sites et/ou intracellulaires dans le cortex cérébral, chez le rat et la souris libre de se mouvoir et vigile tête fixe.

- Electrophysiologie in vitro : enregistrements intracellulaires, stimulation optogénétique.

                     

                            

- Cultures organotypique et cellulaire :  cellules gliales, neurones myélinisés, épendymocytes. Cytométrie de flux

- Tests comportementaux -mémoire, émotion, motricité- rat et souris

                         

- Microscopie biphotonique in vivo et microscopie confocale. Neuroanatomie fonctionnelle transcriptomique, techniques d’analyse de biologie cellulaire, biochimiques et moléculaires.

- Modèles animaux de pathologies neurologiques : neuromyélite optique de Devic,  Alzheimer                                    

- Echantillons plasmatiques provenant de patients neurologiques

Projet de recherche

Notre projet s’articule autour de deux axes de recherche

Axe 1. Plasticité neurale, mémoire et pathologies neurologiques

* Dynamique corticale pendant les états de veille et de sommeil, plasticité synaptique et mémoire par              Luc GENTET, Régis PARMENTIER, Gaël MALLERET, Paul SALIN, Jean-Christophe COMTE

* Neuromyélite optique de Devic, maladie d’Alzheimer et atteintes de la plasticité neurale  par                     Romain MARIGNIER, Paul SALIN

Axe 2. Plasticité neuronale de l'oubli adaptatif

* Dépression synaptique et oubli  par Gaël MALLERET

* Sommeil, éveil et oubli  par Gaël MALLERET, Régis PARMENTIER, Paul SALIN, Jean-Christophe COMTE

 

RESPONSABLES

Gaël MALLERET et Paul SALIN

Contact

Gaël MALLERET    gaelmalleret@gmail.com

Paul SALIN             paul.salin@sommeil.univ-lyon1.fr

Valérie CUCCHIARO    valerie.cucchiaro@univ-lyon1.fr